Haleine-halitose.com
 

Eliminez la mauvaise haleine

 
 
Index Symptômes Causes Hygiène buccale Habitudes alimentaires Recette Avis légal
 
 
   
 

Hygiène alimentaire

Avoir une bonne haleine est pour une large part une affaire d’hygiène : hygiène buccale mais aussi hygiène alimentaire. Ce qui est particulièrement intéressant c’est que les règles d’hygiène alimentaire qui permettent d’éviter la mauvaise haleine vont, dans une très large mesure, dans le même sens que les recommandations alimentaires qui permettent de limiter les risques d’être victime des redoutables « maladies de civilisation » : cancer, obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires…

Par exemple, les aliments sucrés et riches en protéines favorisent le développement des bactéries anaérobiques à l’origine de la mauvaise haleine. Ces bactéries se nourrissent en effet des restes d’aliments sucrés et protéinés qui subsistent dans la bouche après le repas et ce faisant croissent et se multiplient, augmentant ainsi la quantité de composé sulfurés volatils dans votre haleine. Le sucre favorise en outre la carie dentaire, elle aussi source de mauvaise haleine. Or la consommation excessive de sucre et de viande est précisément suspectée d’être parmi des principaux responsables des maladies de civilisation évoquées plus haut. Réduisez la consommation de sucre et de viande et vous améliorerez donc non seulement l’état de votre haleine mais aussi votre état de santé en général.

Alimentation pour une haleine fraiche

Ail, oignon et chou-fleur

Vous pourriez aussi être tenté de réduire votre consommation d’ail et autres aliments tels l’oignon ou le chou-fleur qui ont pour réputation de donner une mauvaise haleine. En réalité cette soi-disant « mauvaise haleine » n’a rien de pathologique dans le sens qu’elle n’est pas due à la prolifération bactérienne. Cette « mauvaise haleine » est temporaire et s’estompe généralement dans les 24 à 48 heures lorsque votre organisme aura éliminé les composés odorifères présents dans le sang. Supprimer définitivement l’ail, l’oignon et le chou-fleur de son menu serait regrettable car ces produits ont des effets bénéfiques très appréciables sur la santé notamment dans le cadre de la prévention du cancer. Il faut peut-être simplement éviter de manger de l’ail dans les deux jours précédents un entretien d’embauche ou un rendez-vous amoureux… Et puis dîtes-vous bien que si vous vivez dans un pays où l’ail est un ingrédient incontournable de la culture culinaire, vous ne gênerez pas grand monde !


Alcool

La consommation excessive d'alcool peut provoquer une halitose en desséchant les muqueuses de la bouche. La modération dans la consommation d’alcool est une règle de vie essentielle qui évitera non seulement la mauvaise haleine mais aussi bien des complications potentielles pour votre santé générale.


 

Boire abondamment pour éviter la mauvaise haleine

Buvez suffisamment

Pour éviter la mauvaise haleine, il est essentiel de bien saliver et pour pouvoir saliver suffisamment, il faut boire abondamment (de l'eau de préférence...). La salive a deux effets bénéfiques : 1) elle possède des propriétés antibactériennes naturelles qui limite la prolifération des bactéries anaérobiques. 2) la salive a en outre une action mécanique ; en rinçant continuellement la bouche, elle entraine les résidus alimentaires vers l’estomac.

Vous devez normalement boire entre 1,5 et 3 litres d’eau par jour si vous passez la journée chez vous ou bien dans un bureau. Vous devrez naturellement boire davantage si vous avez une activité physique plus ou moins intense.

Là encore, boire suffisamment à des effets bénéfiques multiples sur la santé générale par exemple en facilitant l’élimination des toxines.

Pour favoriser la salivation, vous pouvez également mâcher du chewing gum. Choisissez de préférence des chewing gums sans sucre…


 

Sucre

 

Comme mentionné plus haut, la consommation excessive de sucre peut être source non seulement de mauvaise haleine mais est également suspectée d'être l'un des principaux responsable des maladies de civilisation, en particulier le cancer. Il est donc particulièrement important de bannir le sucre de son alimentation.

 

A première vue, supprimer le sucre de son alimentation parait extrêmement contraignant. Difficile de ne pas faire la grimace en buvant un café sans sucre ou en mangeant un yaourt sans sucre ou du chocolat à 99%...

 

En réalité, on s'y habitue très rapidement. Au bout de quelques jours, vous vous surprendrez à savourer l'amertume du café et le gout aigrelet du yaourt. Après quelques semaines, vous supporterez difficilement les aliments sucrés et vous trouverez le café sucré simplement imbuvable.

 

Si vous suivez strictement un régime sans sucre, vous remarquerez peut-être rapidement une sensation inhabituelle de bien être général et de légèreté. La consommation d'aliments sucrés entraine en effet des fluctuations du taux de glycémie et vous fait osciller répétitivement entre hyperglycémie et hypoglycémie, ce qui est fatiguant pour l'organisme. Si vous évitez systématiquement le sucre, votre taux de glycémie sera beaucoup plus stable et vous sentirez plus alerte.

 

Petite précision: le sucre naturellement présent dans les fruits fait très peu fluctuer le taux de glycémie. Ce sucre naturel est en réalité du fructose et est différent du sucre obtenu par raffinage de la betterave ou de la canne à sucre. Vous pouvez donc continuer à consommer des fruits à satiété.

 

Méfiez-vous du sucre caché et prenez l'habitude de lire les étiquettes. Par exemple, la plupart des céréales que l'on consomme au petit déjeuner contiennent du sucre. Préférez les céréales sans sucres ajoutés. Si vous les trouvez trop fade, ajoutez y des fruits: banane, raisins secs etc. Vous pouvez également les saupoudrer de cannelle.


Yoghourt

Le yoghourt a un effet positif sur l’haleine dans le sens qu’il favorise les « bonnes bactéries » au détriment des « mauvaises bactéries » (celles qui génèrent les composés sulfurés volatils). Vous devez toutefois impérativement choisir des yoghourts natures sans sucres sans quoi les effets négatifs du sucre réduiront à néant les effets positifs du yoghourt.

Le yoghourt a aussi un effet bénéfique sur la flore intestinale et facilite ainsi la digestion.



Persil

Le persil est connu depuis l’antiquité pour ses vertus rafraichissantes qui permettent d’éliminer la mauvaise haleine. Vous pouvez mâchouiller du persil frais et faire circuler le jus dans votre bouche avant de l’avaler.

 

Thé vert

Le thé vert a des propriétés antibactériennes qui sont très efficace pour éliminer la mauvaise haleine. Prenez l’habitude de boire du thé vert plusieurs fois par jour. Le thé vert possède en outre des propriétés anticancer…

Ne confondez pas thé vert et thé noir: Le thé noir est un thé fermenté qui a perdu la plupart de ses vertus durant l’étape de fermentation. Il est donc préférable de boire du thé vert.

Champ de thé vert près du Mont Fuji au Japon

Les thés verts les plus réputés sont les thés verts japonais. En particulier, une variété appelée Sencha; Le Sencha présente en effet des taux de catéchine très élevés et a ainsi davantage de vertus alicamenteuses que les autres thés verts.


Girofle, cannelle, romarin…

Le clou de girofle, l’anis étoilé, la cannelle, le romarin, le thym, la verveine, la menthe possèdent également des propriétés antibactériennes permettant d’éliminer la mauvaise haleine, et ont également pour la plupart des propriétés anticancer…


Masala chaï

Pourquoi ne pas se concocter un puissant cocktail antibactérien en faisant infuser dans une même tasse du thé vert, de la girofle, de l’anis étoilé, de la cannelle ? On peut y rajouter du poivre noir, du gingembre, de la cardamone, du lait, du miel (attention toutefois au sucre contenu dans le miel)... C’est ce que les indiens appellent du « masala chaï » c'est-à-dire du thé épicé. La recette n’est pas unique et varie grandement selon les différentes régions de l’Inde. Vous trouverez ici un exemple de recette de thé vert épicé.. C’est facile à réaliser et c’est un vrai délice !

NB : La plupart des indiens utilisent aujourd’hui du thé noir qui possèdent beaucoup moins de vertues alicamenteuses que le thé vert. En réalité, les indiens buvaient autrefois exclusivement du thé vert mais ont malheureusement changé leurs habitudes à l’époque coloniale sous l’influence britannique. Par contre, dans le Cachemire, le masala chaï est encore réalisé avec du thé vert et il est donc préférable de suivre la mode cachemirie...


 

 

 
     

 

Index    Symptômes    Causes    Hygiène buccale    Habitudes alimentaires    Recette    Contactez-nous    Liens externes    Avis légal    Conditions générales    Politique de confidentialité

 


Copyright © 2008 http://www.haleine-halitose.com, Tous droits réservés